OL : Le Penalty de la honte ? Retour sur une soirée tristement mémorable

Les supporters lyonnais ont certainement du passer une soirée mercredi 16 mémorable tant elle peut engendrer de la frustration qui rappelle hélas quelques mauvais souvenirs.

En effet, le match en lui-même était à sens unique. Une équipe lyonnaise malchanceuse pour ne pas dire maladroite n’arrive pas à marquer et encaisse un but sur le seul tir cadré brestois en première période.

Finalement, l’OL parvient à refaire son retard et même à prendre l’avantage en toute fin de match grâce à un but de Cornet après l’expulsion de Paul Lasn côté Brestois.



Quand soudain le match bascule dans le « n’importe quoi »

Un changement défensif quand l’équipe mène au score à 11 contre 10 entraînant une passe vers Lopes qui ne s’y attendait visiblement pas. Le gardien de l’OL sort, l’arbitre siffle penalty pour Brest. 3 minutes après Lopes l’arrête après s’être relevé de blessure … l’OL est alors Co-Leader de ligue 1 avec le LOSC ( 32pts) devant Paris (31 pts) reléguant ainsi marseille à 5 pts derrière.

Mais, l’arbitre décide à juste titre de retirer le penalty car Anthony Lopes avait les deux pieds décollés de la ligne.

Le Penalty retiré est marqué par les Brestois mais lui aussi aurait dû être retiré car un jour breton était largement à l’intérieur (à gauche de l’image) de la surface de réparation avant que le ballon décolle.

Deux poids de mesure ?

Si le règlement a été appliqué quand Lopes n’était pas sur sa ligne, pourquoi l’arbitre a-t-il choisi de faire fi de la règle qui stipule qu’aucun joueur ne doit être dans la surface avant que le penalty ne soit tiré ?

L’arbitre n’a rien vu, la VAR non plus. Brest a marqué son but, Lyon perd deux précieux points à cause d’un arbitrage visiblement hasardeux. L’arbitrage, quand il n’est pas à la hauteur, peut directement avoir une influence sur le score durant les matches où justement peu de but parviennent à être inscrits sur le jeu à cause de malchance et/ou de maladresse (nombre incalculable de poteaux et de transversales touchées par les lyonnais)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *